SUR LE VOYAGE DANS LE TEMPS...

Des discussions sur certains des plus grands thèmes de la science-fiction et pourquoi pas... du reste !

Modérateur : Doctorsf

Avatar de l’utilisateur
Doctorsf
Site Admin
Messages : 455
Inscription : 27 mai 2007 20:56

Message par Doctorsf » 13 nov. 2008 23:49

J'aime beaucoup NIMITZ. Je crois que le problème que tu expose n'en est pas un tant que les 2 "mêmes" personnes ne se rencontrent pas...

Fustel
Messages : 4
Inscription : 14 déc. 2009 22:15

Message par Fustel » 15 déc. 2009 00:22

On peut relancer le débat ??

Un excellent film sur le voyage dans le temps : Millenium.
Non, pas truc qui est sorti ces derniers mois; mais l'adaptation de 1989 par Michel Anderson ( je crois) du roman de John Varley. Avec des belles lignes temporelles croisées et une résolution interressante du paradoxe.

Le plus beau voyage dans le temps...
Une mise en stase eternelle, entrecoupé de petits 'touch-down' tout les 50-100 ans, histoire de voir comment évolue l'humainté. Et au final, voire le soleil en tant que géante rouge... ou la fin des temps.

Avatar de l’utilisateur
Gizmil
Messages : 133
Inscription : 25 nov. 2007 00:03

Re: SUR LE VOYAGE DANS LE TEMPS...

Message par Gizmil » 16 août 2012 00:14

Bon, 3 ans plus tard, je repasse par ici... :-D

J'ai beaucoup aimé Nimitz et Millenium ! Millenium sentait vraiment le film à petit budget de l'époque (voir effets spéciaux) mais c'est vrai que ça se laissait regarder ! :-p

Cela dit, on parle de paradoxes et j'aimerais faire une remarque à ce propos ! Moi, il y a quelque chose qui me gêne dans les paradoxes temporels, c'est l'idée qu'ils sont censés générer une déstabilisation des fondements de l'univers, de sa mécanique bien huilée et donc le faire s'effondrer sur lui-même. J'ai du mal à imaginer qu'on puisse l'enrayer, le "casser" aussi facilement, d'un coup de saut dans le temps ! Derrière cette conviction se cache peut-être ma croyance en l'existance d'un Dieu qui a bien fait les choses mais bref... ;-)

J'aimerais exposer une petite théorie pour illustrer mon propos ! A mon sens, le paradoxe temporel ne peut exister pour la simple raison que si on modifie la trame historique de son propre passé, on pénètre automatiquement dans une autre dimension, c'est à dire qu'on passe en quelque sorte dans un monde parallèle. D'aileurs, Doc illustre ça très bien sur le tableau de son atelier, dans le deuxième volet de RVLF, après que Biff ai volé l'almanach et l'ai offert à son "moi" du passé ! Biff crée une deuxième ligne temporelle dans lequel il est tout puissant, une ligne parallèle à la première, celle où il est juste carossier !

On connait l'exemple classique du paradoxe : je vais dans mon passé tuer mon père ! Du coup, comment suis-je né et comment ai-je tué mon père ? On est face à un paradoxe ! Pour cependant éviter celui-ci, c'est simple: disons que je vis dans une dimension A et dans celle-ci, je pars donc dans le passé tuer mon prope père. Maintenant, imaginons qu'en allant dans le passé, je modifie la ligne temporelle de ma dimension A. Imaginons aussi que mon acte crée un accès à une dimension B, une dimension différente de la A. Dans cette dimenson B qui n'avait rien demandé à personne et aussi invraissemblalble que ça puisse paraître, surgit un homme d'une dimension A et y tue un autre homme... Vous commencez à comprendre le principe ? En supposant la potentielle pré-existance de la dimension B, les deux dimensions : A et B, gardent stable leur intégrité, leur trame historique propre. Les paradoxes deviennent alors impossibles ! La dimension A existe et existera toujours, quoique j'aille faire dans le passé. De même pour la dimension B !

Pour comprendre cette théorie, il faut donc imaginer que des milliers de dimensions parallèles existent indépendament les unes des autres mais qu'en effectuant des voyages dans le temps, on parvient à créer des liens, des ponts évènementiels entre celles-ci.

Avec une telle hypothèse, on peut naturellement penser que si les dimensions parallèles existent, elles sont alors le reflet, l'écho de tous les "possibles", de toute les actions humaines ou autres et qu'il est possible de s'engouffrer à sa guise dans l'une ou l'autre de ces dimensions chaque fois que l'on crée ou que l'on commet un acte. Pas besoin de machines sophistiquées pour passer d'un monde à l'autre, donc, on le fait déjà quotidiennement sans le savoir ! :wink: Chaque fois que l'être humain se trouve confronté à un choix et qu'il prend une décision par rapport à ce choix, il prend une tangeante, une direction... et cette direction est celle de la dimension vers laquelle il a choisi d'aller ! ^^

C'est très philosophique, en fait ! :)

Cela dit, si on voulait malgré tout utiliser une machine, ça signifie aussi qu'on pourrait visiter ces mondes parallèles non pas uniquement avec un portail inter-dimensionel mais aussi avec une machine à voyager dans le temps...

Je ne sais pas si j'ai été tout à fait clair et explicite mais je l'espère.. :-p

Avatar de l’utilisateur
Yom
Messages : 112
Inscription : 05 août 2011 16:43

Re: SUR LE VOYAGE DANS LE TEMPS...

Message par Yom » 01 sept. 2012 08:44

Gizmil a écrit :Je ne sais pas si j'ai été tout à fait clair et explicite mais je l'espère.. :-p
Oui oui, c'est clair, et c'est d'ailleurs aujourd'hui la théorie la plus admise des possibilités du voyage temporel.

Et pour rajouter une idée, il faut mieux créer une machine dimensionnelle pour pouvoir revenir du passé qu'une machine temporelle, car la machine temporelle nous emmene dans le passé de la dimension A ce qui crée à ce moment là une dimension B, mais pour revenir, la machine ne sait aller que dans le futur de la dimension où elle se trouve, donc de la nouvelle dimension B. Et voilà, c'est malin, on y est coincés ! :roll:

Répondre