Définition

Discussions sur la science-fiction en général

Modérateurs : Obidala, Gizmil, Doctorsf

Répondre
Avatar du membre
Obidala
Messages : 65
Enregistré le : 30 mai 2007 08:03

Définition

Message par Obidala » 02 juin 2007 09:17

La science-fiction est un genre artistique.
Il fait des hypothèses sur ce que pourrait être le futur et/ou les univers inconnus (planètes éloignées, etc.), en partant des connaissances actuelles (scientifiques, technologiques, ethnologiques, etc.).
Il est parfois confondu, à tort, avec le fantastique, genre qui inclut une dimension d'inexplicable, ou avec la fantasy, qui parle de mondes magiques.

Aujourd’hui, la science-fiction est toujours bien présente.
Elle a gagné plusieurs lectorats, s’est popularisée avec le cinéma et nombre de ses thèmes sont ancrés dans l’esprit de chacun. La science-fiction est un des genres majeurs du cinéma, soit sous la forme d’adaptations d’œuvres littéraires, soit sous la forme de créations originales. Le Voyage dans la Lune (1902) de Georges Meliès est ce que l'on peut considérer comme le premier film de science-fiction. Parmi les films importants qui imposèrent un certain nombre de standards, on peut retenir 2001, l’odyssée de l’espace (2001 : A Space Odyssey (1968)), de Stanley Kubrick, La Guerre des étoiles (1977), de George Lucas, Alien - Le huitième passager (1979), Blade Runner (1982), de Ridley Scott, tiré d’un roman de Philip K. Dick, ainsi que la série télévisée Star Trek (à partir de 1966) et plus récemment le remake La Guerre des Mondes, d’après H.G. Wells, réalisé par Steven Spielberg, qui a également réalisé en 2002 Minority Report, d'après une nouvelle de Philip K. Dick. L’idée que l’on a du film de science-fiction est souvent associée à une débauche d’effets spéciaux, mais il existe des films dits de « science-fiction minimaliste », qui mettent en scène le fantastique sans aucun effet spécial, uniquement en jouant avec le cadrage, la mise en scène, le jeu d’acteurs et la musique ; citons, par exemple, La Jetée de Chris Marker (1962), Solaris et Stalker d’Andrei Tarkovsky (1979), Le Trésor des îles Chiennes de François-Jacques Ossang (1990), Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol (Gattaca, 1997), ou encore FAQ: Frequently Asked Questions de Carlos Atanes (2004).
Source Wikipédia.

Avatar du membre
Doctorsf
Site Admin
Messages : 455
Enregistré le : 27 mai 2007 20:56

Les frontières

Message par Doctorsf » 11 juin 2007 08:52

Très belle définition.
Les gens m'ont toujours demandé où s'arrêtait la frontière entre fantastique et science-fiction et comment je l'appliquais au site ! C'est très dur comme question ! Mais j'ai trouvé une règle infaillible. A partir du moment ou un film ou une série fait apparaître (ou se base) sur un fait scientifique, alors c'est de la science-fiction, sinon c'est du fantastique. Pour bien comprendre, disons que Frankenstein c'est de la science-fiction, tandis que Dracula c'est du fantastique !

Shemsou-Hor
Messages : 3
Enregistré le : 04 juin 2007 16:57

Message par Shemsou-Hor » 08 juil. 2007 20:22

Voilà un sujet qui fait réfléchir. Personnellement je vois la science-fiction comme une approche limitée de tout ce qui existe dans l’univers. De l’imaginaire qui, à mon sens, relève de l’intuition plutôt que de l’hypothèse, concernant des faits qui existent mais demeurent inconnus ou ont existé et demeurent enfermés dans l’inconscient collectif. Je pense que tout ce que nos médias ont pu produire comme science-fiction à ce jour reste en deçà de la réalité : cela existera un jour ou bien cela existe déjà quelque part dans l’univers (surtout si un cerveau humain peut le penser).

L’histoire de Frankenstein en son temps a abordé le concept des clones, quant à Dracula on sait qu’il existe depuis longtemps des gens qui boivent du sang humain et qui pratiquent allègrement l’hypnose voire davantage, je ne les apprécie pas d’ailleurs, hélas ils ont presque pignon sur rue en Californie.

Je pense que certains films de science-fiction, comme Matrix (les dialogues d’origines sont préférables), apportent réellement une possibilité de réflexion et d’ouverture de son champ de conscience. Je pense que les producteurs / réalisateurs agissent avec cette intention. Inversement, quels sont les films de science-fiction dont le but est de blaser l’individu et de rendre "fantastiques" (non crédibles) des faits amenés à être vus comme irréalistes, stupides, voire hérétiques, coupant ainsi les gens de leur besoin de recherche et d’imagination ? Du genre "la terre est plate" ou "nous sommes seuls dans l’univers" ou encore "la magie (pouvoirs psychiques) n’existe pas" !

La science-fiction peut aussi servir à imprimer dans l’esprit des gens une certaine vision de l’avenir. Les choses répétées finissent par devenir des vérités. Après tout n’est on pas ce que l’on croit ?

Amicalement.
Je suis un ET déguisé en humain.

Avatar du membre
Gizmil
Messages : 133
Enregistré le : 25 nov. 2007 00:03

Message par Gizmil » 26 nov. 2007 01:03

doctorsf a écrit :Mais j'ai trouvé une règle infaillible. A partir du moment ou un film ou une série fait apparaître (ou se base) sur un fait scientifique, alors c'est de la science-fiction, sinon c'est du fantastique. Pour bien comprendre, disons que Frankenstein c'est de la science-fiction, tandis que Dracula c'est du fantastique !
Attention tout de même à ne pas en faire une règle aveugle...

Un exemple avec "28 jours plus tard". Certes, il y a à la base le problème du virus, créé par les hommes et la manière dont il est créé mais aucun personnage du film n'effectue de remise en question par rapport à cette problématique... L'histoire en elle-même le fait-elle? Non, je ne crois pas... pour moi, 28 jours plus tard est un film d'horreur à part entière...

Je pense qu'un film de science-fiction, c'est un film qui soulève un questionnement, questionnement qui doit être en rapport avec la science et doit être développé au cours du film! Un film qui n'apporte rien au niveau du fond n'a, selon moi, aucune valeur intrinsèque... S'il ne fait pas évoluer les esprits, s'il ne fait pas réfléchir, on ne peut pas vraiment lui attribuer l'étiquette de film de S-F... même un film populaire comme Star Wars peut faire réfléchir... donc il ne faut pas grand chose mais 28 jours pluis tard, je ne vois pas vraiment le rapport avec la SF... et quand bien même on peut y trouver une trace de remise en question, un film tel que celui-là mérite-t-il de figurer dans un classement de SF? Je vous le demande...

Avatar du membre
Doctorsf
Site Admin
Messages : 455
Enregistré le : 27 mai 2007 20:56

Message par Doctorsf » 26 nov. 2007 18:04

Comme tu le disais Gizmil, dans 28 JOURS/SEMAINES PLUS TARD, à la base il y a un virus, conçu par l'homme. Il d'agit donc d'un fait scientifique… inexploité dans le film. Je suis d'accord avec toi, si l'aspect scientifique n'est là que pour poser le décor sans y revenir, on peut se demander s'il est vraiment légitime de classer le film dans la SF. Mais à partir du moment où je dois faire un choix (intégrer le film dans le site ou ne pas en parler du tout, c'est à dire du tout ou rien) je considère que l'aspect scientifique de base, le postulat, est légitime. Et puis en plus cela je fais aussi plaisir aux fans de films d'horreur. Par contre un film du style LE RETOUR DES MORTS-VIVANTS n'a pas lieu de figurer sur le site. Non que ce soit un mauvais film, mais il faut bien savoir poser des limites...

Avatar du membre
Gizmil
Messages : 133
Enregistré le : 25 nov. 2007 00:03

Message par Gizmil » 26 nov. 2007 20:05

Oui, je comprend ta position, tu essayes d'être le plus objectif possible... il y a un fait scientifique donc tu en parles...
Je pense néanmoins que si j'avais mon propre site, je me permettrais d'être un brin subjectif. Mais est-ce être subjectif quand on élimine un film dont la nature est trop éloignée du thème SF...? Bonne question, non? Mais en soi, ton approche est légitime, j'adhère à ta façon de voir les choses! :)

Avatar du membre
Yom
Messages : 112
Enregistré le : 05 août 2011 16:43

Re: Les frontières

Message par Yom » 05 sept. 2011 09:11

doctorsf a écrit :Mais j'ai trouvé une règle infaillible. A partir du moment ou un film ou une série fait apparaître (ou se base) sur un fait scientifique, alors c'est de la science-fiction, sinon c'est du fantastique. Pour bien comprendre, disons que Frankenstein c'est de la science-fiction, tandis que Dracula c'est du fantastique !
Je deterre un vieux sujet, mais je voulais proposer ma définition et voir si quelqu'un arrive à la mettre à mal :)

La science fiction selon Yom 8) : Fait apparaitre une machinerie complexe et/ou un objet ou un etre extra-terrestre.

Une machinerie complexe, ça peut etre un vaisseau spatial, un robot, un super ordinateur, une machine à voyager dans le temps...
Un objet ou un etre extra-terrestre, et bien, un extra-terrestre, c'est simple :roll: , et un objet extra-terrestre ca pourrait etre par exemple un vaisseau abandonné, un sabre laser, un cube cosmique, etc etc...

Voilà.

Pour l'exemple de Frankenstein, il est très difficile à classer, mais j'aurais plutot tendance à le mettre dans le Fantastique, avec tous les monstres du type Vampire, Momie, Loups-Garous. Et puis il ne rentre pas trop dans ma définition de la SF.

Essayez d'appliquer ma definition à vos films de SF, et dites moi si elle est implacable ou non.

Et pour les pointilleux, les sous genres du type Steampunk (que j'aime beaucoup), Cyberpunk, etc, ne font que changer le contexte mais pas le style et doivent donc suivre cette definition aussi. :)

Avatar du membre
chris
Messages : 461
Enregistré le : 30 nov. 2008 16:31

Message par chris » 10 janv. 2012 15:28

Difficile de définir une frontière entre la SF et le fANTASTIQUE, pour être poétique et contenter les deux je dirais qu'il y a un flou, une zone entre ces genres frères mais différent une ... QUATRIEME DIMENSION.
Je suis assez d'accord avec le Doc et sa définition, bien que celle de Yom fasse réfléchir. Personnellement j'aime l'anticipation sociale que je pense être de la SF (ex: BIENVENUE A GATTACA, 1984, SLEEP DEALER ou récement 8TH WONDERLAND). Mais quid de la Fantasy genre associé de tous temps à la SF, car la sorcellerie, les fées et la magie ne sont pas de la SF, mais si celà se passe sur une autre planète, c'est différent (ex: LES CHONIQUES DE MAJIPOOR de R.Silverberg). Non, on ne peut pas définir Stricto Sensu la frontière et un flou subjectif doit subsister (selon moi), j'aime les deux et quand THE EYE (version US) est sur la liste, la version Thai peut très bien ne pas y être tant la définition est floue et le monde des ombres différent entre continent et remake (pourtant la jeune-fille a été opérée des yeux, on lui a greffé des cornées de sorcières! Ténu, on disait!)
Ou placer la très excellente série GAMES OF THRONES (selon la carte des continents on dirait une autre planète ! ), pour la non-moins excellente AMERICAN HORROR STORY on sait où la placer (fantastique,horreur)mais ce pourrait ne pas être le monde des morts mais une zone parallèle suggérée dans la maison et ce serait de la SF. On voit tout de suite la difficulté de cette discution (ou boucle temporelle peut être ? ). A nous d'être vigilant sur les mots car certains réalisateurs aiment franchir et transgresser allègrement exprès tous les codes... En général pour nôtre grand bonheur tout de même. :D

Avatar du membre
Yom
Messages : 112
Enregistré le : 05 août 2011 16:43

Message par Yom » 12 janv. 2012 11:06

chris a écrit :Personnellement j'aime l'anticipation sociale que je pense être de la SF (ex: BIENVENUE A GATTACA, 1984, SLEEP DEALER ou récement 8TH WONDERLAND).
Et bien pour moi :
Bienvenue à Gattaca : machinerie complexe = SF
Sleep Dealer : machinerie complexe = SF
8th Wonderland : pas vu, mais d'apres ce que j'ai pu lire, je le classerais en Anticipation.

chris a écrit :La sorcellerie, les fées et la magie ne sont pas de la SF, mais si celà se passe sur une autre planète, c'est différent
Alors là, je ne pense pas tout à fait pareil. Déjà selon ma définition, le lieu n'impacte pas vraiment. Mais surtout, je considère la Fantasy comme un genre, à coté du Fantastique et de la SF, et non pas un sous genre du Fantastique (mais là, on part dans un débat qui va être plus long... :roll: )

Donc, pour revenir à l'idée, les mondes de l'héroïc fantasy sont rarement la Terre. Soit. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils sont considérés comme une autre planète (même si ça serait logique), mais plutôt comme une Terre parallèle différente. Par contre, quand il est admis que c'est une autre planète, on peut très vite tomber dans la SF, plus précisément dans le Space Opera (ou le Planète Opera, au choix).

chris a écrit : Ou placer la très excellente série GAMES OF THRONES (selon la carte des continents on dirait une autre planète ! )
Je la classe en "Médiéval Fantastique", mais peut etre que c'est un sous genre de la Fantasy :roll: . Mais très très loin de moi l'idée d'en faire de la SF !! :shock:

Avatar du membre
Doctorsf
Site Admin
Messages : 455
Enregistré le : 27 mai 2007 20:56

Message par Doctorsf » 13 janv. 2012 09:20

Et bien moi j'ai un problème... que j'espère vous allez m'aider à résoudre.
Savez-vous qu'il existe de véritables parodies pornographiques de grands films de science-fiction ? HULK, SPIDER-MAN et très prochainement STAR WARS !!!!!

A votre avis, est-ce que ces films doivent figurer dans la science-fiction ? Doivent-ils apparaître sur scifi-movies ?

Avatar du membre
Yom
Messages : 112
Enregistré le : 05 août 2011 16:43

Message par Yom » 13 janv. 2012 09:52

doctorsf a écrit :A votre avis, est-ce que ces films doivent figurer dans la science-fiction ? Doivent-ils apparaître sur scifi-movies ?
Et bien, tout dépend si le film est de la science fiction qui en profite pour faire un peu de sexe, ou du porno qui utilise le contexte pour faire joli... pas simple.
On peut prendre l'exemple de Flesh Gordon (que je n'ai pas vu).
Quand je vois ces robots violeurs, je me dis qu'il y a un effort de la part de la production pour faire de la SF :roll: :
Image

mais si c'est vraiment du porno sans réel soutien scenaristique de SF, je pense qu'on peut passer notre chemin.
Je ne sais pas si mon explication est claire... :?

En gros, s'il y a plus de SF que de porno, ca peut valoir la peine (et encore, je pense qu'il vaut mieux se limiter à du porno "soft").
Sinon, le contexte SF n'est qu'un pretexte pour faire du porno, et ce n'est pas vraiment le but de ce site il me semble.

Avatar du membre
Francis Schall
Messages : 10
Enregistré le : 30 mai 2007 19:59

Re: Définition

Message par Francis Schall » 20 févr. 2012 22:15

Salut Doc !

J'avais vu il y a quelques mois la bande annonce d'une des dernières perversions (dans le sens de "pervertir"...) d'un film de SF et cela concernait "Avatar". Le titre anglais en était assez clair : "This Ain’t Avatar XXX".
J'avais trouvé qu'il y avait là un sacré travail sur les persos, tout à fait bleus et le reste (ah... ces queues !) à la manière de J. Cameron.

Maintenant, et pour répondre à ta question, il faudrait voir le film pour savoir si on peut le classer en SF. Si le sujet profite du porno pour poser de nouvelles situations de SF, c'est de la SF ; sinon, c'est du porno. Que penser par exemple de "Flesh Gordon" de Michael Benveniste et Howard Ziehm (1974)... qui figure d'ailleurs dans les films de Scifi-Movies ?

Voici un lien pour article et featurette sur le porno en question.
http://www.ecrans.fr/Avatar-version-por ... 10937.html

Cela vaut le déplacement pendant quelques minutes...
A bientôt !
Francis

Répondre