Page 1 sur 1

LE RENOUVEAU DU CINEMA DE SCIENCE-FICTION RUSSE

Posté : 27 déc. 2009 15:01
par chris
A ne pas confondre avec le cinéma de Science-Fiction Soviétique de 1920 à 1990. Depuis la chute du bloc de l'est le cinéma Russe s'est revitalisé à l'instar du cinéma Asiatique, la demande de SF et de Fantastique est grandissante et insatiable de la part du public. Les effets-spéciaux ont énormément évolués ces dernières années à l'internationnale. Je vous propose un petit tour d'horizon de ce cinéma de SF qui a explosé depuis le début des années 2000. LES SUR-HOMMES (SILVER HEADS) 1999 de Yevgueny Yufit et Vladimir Moslow, nous conte l'histoire de scientifiques tentant de créer une race d'être supérieur. Un film sorti en 2005, MANGA de Peter Khazizov, l'un des maîtres des effets-spéciaux Russe, nous emmène dans un Moscou futuriste où se mèlent trois destinées qui vont s'entrechoquer à la suite d'évennements inexpliquables et où d'étranges phénomènes sont peut-être générés par un jeu vidéo. Suit cette même année 2005, LES PREMIERS SUR LA LUNE, d'Alekseï Fedortchenko, sorte de faux docu-fiction où docu-menteurs sur l'envoi de cosmonautes Russes sur la lune en ... 1938! Avec des images très réalistes semblant avoir été tournées à l'époque! En 2006 Constantin Lopuchansky réalise DE VILAINS PETITS CANARDS (GAKDIE LEBEDY ou THE UGLY SWANS) sur la mutation d'enfants dans une école enclavée dans une zone contaminée, un film à l'atmosphère étrange et d'un grand esthétisme (grand vainqueur des Utopiales 2007), Lopuchansky a été l'un des disciples de Tarkovski et a d'ailleurs réalisé en 1986 LES LETTRES D'UN HOMME MORT et LES VISITEURS DU MUSEE en 1989, deux films plutôt Fantastiques. THE SWORD BEARER, 2006 de Filipp Yankovski, raconte l'histoire de Sasha différent des autres car ses actes de colères entraînent souvent la mutilation et la mort des personnes se trouvant dans ses parages...En 2007, PARAGRAPH 78 de Mikhaïl Kleborodov, nous entraîne dans un futur proche apocalyptique où un groupe de mercennaires doit intervenir dans une base de missiles. Outre le fantastique et magnifique WOLFHOUND, Timur Bekmambetov réalise lui une trilogie, seul les 2 premiers films sont sortis à ce jour NIGHT WATCH, 2004 et DAY WATCH, 2006, l'histoire nous emmène à Moscou où la guerre entre les forces de la lumière les Day Watch et celles de l'ombre les Night Watch reprend après que l'équilibre fût rompu. Bientôt peut-être DUSK WATCH nous livrera l'épilogue de cette saga pleine d'humour et d'effets-spéciaux de grande classe. Fyodor Bondarchuk nous gratifie quand à lui de THE INHABITED ISLAND (OBITAENY OSTROV) en 2007 et INHABITED ISLAND 2 en 2009, en attendant j'espère un 3 pour bientôt et qui nous parle de l'histoire d'un jeune homme échoué sur une planète et qui lutte contre le pouvoir totalitaire en place, d'après un livre des frères Strougatski. la Russie est prête pour la SF de demain et les films qui sortirons dans les années à venir donneront encore des idées novatrices en pagaille!